Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 16:59

Initialement, les Unions Régionales de Professionnels de Santé (URPS), mises en place par la loi HPST, offraient l'espoir d'un véritable rôle d'intervenant dans la politique de santé (à la différence des Unions Régionales des Médecins Libéraux - URML - créées par les ordonnances Juppé et appelées à céder la place aux URPS).
 
Hélas, à l'occasion de la "concertation" accompagnant la loi HPST, le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG), qui rassemble internes, remplaçants et jeunes installés en libéral ou salariés, s'est plaint de voir le mode d'election bloquer la représentation des médecins à une liste restreinte d'organisations, et l'organisation de ces URPS limiter la répresentation de la Médecine Générale au simple maintien d'un college electoral spécifique.
 
De plus, ces premières elections de médecins aux URPS se font dans un temps très court (entre juin et septembre 2010), limitant de facto la campagne électorale à quelques jours, à une époque de l'année où les médecins ne sont pas les plus disponibles et, qui plus est, avant d'importantes échéances pour la Médecine Générale : Rapport de la Misssion Hubert sur la médecine de proximité et présentation du PLFSS 2011.
 
Dans un tel contexte, et compte tenu de l'exclusion des remplaçants du vote, le Bureau National du SNJMG a décidé de ne pas présenter de candidats es qualité, dans cette élection d'allure vérouillée, déconnectée des vrais débats sur la politique de santé.
Sur le terrain, le SNJMG continuera à participer (au sein de l'intersyndicale) au mouvement de protestation des médecins généralistes initié au début de l'année 2010.

Partager cet article
Repost0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 14:17

Le 18 juin 2010, les médecins généralistes participaient à leur troisième journée de grève nationale dans le cadre d'un mouvement de défense de la profession initié par une intersyndicale en début de l'année.

Vendredi 25 juin 2010, la ministre de la Santé, invitée du 4e congrès de Médecine Générale à Nice, annonçait 2 mesures en réponse au mouvement des médecins généralistes.

D'une part, elle annonçait la fin du caractere opposable des «contrats santé solidarité». Cette proposition avait été faite lors des Etats Généraux de l'Organisation de la Santé et la ministre de la Santé avait tenu personnellement à l'inscrire dans la loi HPST. Le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) qui, dès les Etats Généraux, s'était opposé au caractère opposable des «contrats santé solidarité», se félicite d'une telle décision  (décision demandée depuis la publication de la loi par l'essentiel de la profession et par la mission Legmann sur la médecine libérale).

D'autre part, elle annonçait une évaluation de terrain sur la continuité des soins afin d'aboutir à la suppression de la mesure obligeant les médecins à déclarer leurs absences.

Certes, nous sommes encore loin d'une décision de suppression de cette mesure mais le SNJMG apprécie ce premier pas avant une suppression que nous souhaitons la plus rapide possible.

Ces annonces, comme celle du President de la Republique sur la tarification de la consultation, sont donc encore loin de répondre à l'attente des médecins généralistes. Mais, sans l'engagement des medecins généralistes et des organisations de l'intersyndicale où le SNJMG assure la représentation des jeunes médecins généralistes (internes, remplaçants et jeunes installés), il ne se seraitvraissemblablement rien passé...

Aussi le SNJMG engage les médecins généralistes à rester attentifs et à repartir dès la rentrée dans un deuxième temps de mobilisation afin d'obtenir effectivement ce qui a déjà été annoncé et d'élargir ce résultat aux autres revendications du mouvement

Partager cet article
Repost0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 16:21

Face à la tactique d'évitement du gouvernement, l'intersyndicale (MG-France, SMG, SNJMG, Union Collégiale et Union généraliste-FMF) appelle les médecins généralistes à une troisieme journée de greve demain.

Le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) a également déposé un préavis de greve pour que les internes et jeunes médecins généralistes exerçant à l'hôpital qui le souhaitent, puissent participer à cette journée de mobilisation.

En effet, cette journée sera l'occasion de défendre le D.E.S. (Diplôme d'Etudes Spécialisées) de Médecine Générale.

Pour l'exercice ambulatoire (extra hospitalier), la ministre de la Santé s'est explicitement rangée derrière l'avis de la Cour de Cassation pour estimer que ce diplôme n'ouvrait pas à tous les droits accessibles aux D.E.S. des autres spécialités médicales.

Dans les hôpitaux, les titulaires du D.E.S. de Médecine Générale sont en butte à des discriminations négatives vis à vis des titulaires d'autres D.E.S. Ainsi, des internes de médecine générale inscrits en Diplome d'Etudes Spécialisées Complémentaires (DESC) se voient refuser des postes de chefs de clinique (en rapport avec leur DESC) au profit d'internes d'autres spécialités médicales.
 
Au nom des jeunes générations de médecins généralistes, quel que soient leurs statuts, le SNJMG demande au gouvernement d'entendre l'exaspération de la profession et de rompre avec une politique d'aggravation de la situation.
 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 15:41

Depuis le début de l’année 2010, les médecins généralistes se mobilisent pour une véritable reconnaissance de leur discipline et contre la dégradation de leurs conditions d’exercice.

 

Malheureusement, le Bureau National du SNJMG constate qu’à ce jour il n’existe aucune réponse concrète des pouvoirs publics à cette mobilisation. Par exemple, les pouvoirs publics continuent à discriminer négativement les titulaires du D.E.S. (Diplome d'Etudes Spécialisées) de Médecine Générale en leur refusant l’accès à la nomenclature des spécialités, contrairement à tous les autres titulaires de D.E.S. !

 

Le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes qui rassemble des FFI (Faisant Fonction d'Internes), des internes de médecine générale, des chefs de clinique/assistants et des attachés de médecine générale ainsi que des remplaçants de médecine générale et les jeunes installés (ou salariés) ne pouvait pas rester indifférent devant cette situation.

 

Aussi le Bureau National du SNJMG a t il déposé un préavis de grève de 24h pour le 18 juin 2010, concernant les gardes, les astreintes, et toutes activités de services des FFI, des internes en médecine générale, des chefs de clinique, assistants, attachés ou contractuels afin que ceux/celles qui le souhaitent puissent participer à la journée de grève des médecins généralistes sur la base des revendications suivantes :

défense des titulaires du DES de Médecine Générale

reconnaissance pleine et entière de la Médecine Générale comme spécialité à l’égal des autres spécialités

refus de la relégation des médecins généralistes en officier de santé

amélioration et diversification des modes d’exercice et de rémunération de la Médecine Générale

défense d'un accès à des soins de qualité pour tous

Partager cet article
Repost0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 17:00

Parce que

les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent,

Parce que

 les médecins généralistes, en attendant, continuent de déplaquer,

Parce que

 ceux qui restent sont excédés par le harcèlement administratif,

Parce que

 le désengagement de l’Etat et de la CNAM met en péril leurs retraites,

Parce que

 les médecins généralistes ne savent pas ce que deviendra leur métier dans les années à venir,

Parce qu'ils

 sont de plus en plus inquiets pour la prise en charge future de leurs patients,

 

L’intersyndicale (MG-France, SMG, SNJMG, Union Collégiale, Union Généraliste) appelle l’ensemble des médecins généralistes à manifester leur 

ras-le-bol

le :Vendredi 18 juin 2010

Fermeture des cabinets médicaux

(à certaines heures ou toute la journée),

Rencontre et information des élus locaux,

Manifestations devant les CPAM,

Soutien aux initiatives locales des médecins généralistes.

Partager cet article
Repost0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 15:59

MG France, le SMG, le SNJMG, l'Union Collégiale et Union Généraliste organisent une conférence de presse avec pour thème : Mobilisation et grève des généralistes le 18 juin, Pourquoi ? Comment ?

le Jeudi 10 juin 2010 A 11h00

Au siège de MG France, 13 rue Fernand Léger, salle Magnolia - 3ème étage Paris 20, Métro Père Lachaise

Cette conférence aura pour objet les nouvelles actions retenues dans le cadre de "La France des généralistes en colère".

Partager cet article
Repost0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 13:32

Le 16 avril dernier, confronté au mouvement des médecins généralistes, le Président de la République a confié au docteur Elisabeth Hubert, ancienne ministre de la Santé, une mission sur la médecine de proximité.

C'est dans le cadre de cette mission que Mme Hubert a reçu hier après midi une délégation du Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG), qui rassemble des internes de médecine générale, des remplaçants et des jeunes installés ou salariés.

La délégation du SNJMG a axé son intervention sur le caractere global des difficultés rencontrées en médecine générale ambulatoire, quelques soient ces modes d'exercice (remplacements, formes libérale et salariée de collaboration, installations en libéral, médecine ambulatoire sous contrats salariés), tout en insistant sur son refus catégorique de favoriser un mode particulier d'exercice en créant ou en alourdissant des contraintes sur les autres modes d'exercice.

La délégation du SNJMG a notamment insisté sur la nécessaire évolution des modes de rémunération "en libéral" avec un paiement de l’acte clinique à sa juste valeur associé à une/des rémunération(s) forfaitaire(s) complémentaire(s) tenant compte du lieu d’installation, des modalités d'exercice et des patients suivis.

Ce fut ansi l'occasion de rappeler les propositions faites par le syndicat à l'occasion des Etats Généraux de l'Organisation de la Santé et actualisées à l'occasion de l'audition du SNJMG en Mars 2010 par la mission Legmann sur la médecine libérale (NB : ces propositions sont disponibles sur le site Internet du syndicat).

Le SNJMG a rappelé à Mme Hubert la nécessité de répondre rapidement par des mesures concrétes au malaise trans-générationnel des médecins généralistes : il n'est plus possible de continuer à alourdir les conditions d’installation et d'exercice des médecins généralistes tout en repoussant à plus tard la moindre revalorisation statutaire..

Partager cet article
Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 16:49

Le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) a pris connaissance du réglement arbitral  présenté par la ministre de la Santé ce jour et chargé d'assurer à compter de demain la transition entre la précédente convention médicale (échue début 2010) et la future convention (négociée en fin d'année).

En plein mouvement de revendication des médecins généralistes, le SNJMG constate amèrement que le réglement conventionnel n'est pas à la hauteur des problèmes concernant la Médecine Générale et l'accès aux soins.

Certes, le texte donne une traduction concrète aux annonces du Président de la République le 16 avril dernier et maintient le tiers payant pour les patients qui ont désigné comme médecin traitant celui qui avait été auparavant leur médecin référent.

Mais, la reconnaissance statutaire des médecins généralistes dans la convention médicale est repoussée au 1er janvier 2011 et la taxation des feuilles de soins papier est maintenue à partir de cette même date.

Le réglement arbitral n'a pas retenu la proposition du SNJMG de supprimer toute pénalité financiere pour les patients consultant en Médecine Générale (quel que soit le médecin).

Devant l'incapacité du gouvernement à répondre de manière efficiente aux problèmes de la Médecine Générale et de l'accès aux aux soins, le SNJMG renouvelle son appel aux manifestations devant les ARS le 20 mai 2010 et pour une nouvelle journée de mobilisation le 18 juin 2010.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 15:33

MG France, SNJMG, UC et UG-FMF ont décidé d'amplifier le mouvement de défense de la médecine

générale libérale de proximité.

Ils proposent aux médecins généralistes le calendrier suivant :

- extension de la grève de la télétransmission jusqu'au retrait complet du projet de taxation des feuilles de soins papiers,

- manifestation le 20 mai devant chaque Agence Régionale de Santé pour protester contre les mesures vexatoires : taxe sur l'exercice en zone "dite surdense", déclaration d'absence…),

- journée d'action de tous les acteurs de la médecine générale pour la reconnaissance immédiate et entière de la spécialité médecine générale le 18 juin.

MG France, SNJMG, UC et UG-FMF apporteront leur soutien à tous les médecins en difficultés avec les caisses dans le cadre de ce mouvement d'action, y compris en ce qui concerne les honoraires des consultations à 23 euros qu'elles soient cotées en C ou en Cs.

Le mouvement continuera jusqu'à ce que des mesures concrètes soient mises en oeuvre.

Élisabeth Hubert, nouvellement chargée d’une concertation sur la médecine de proximité, doit sortir des discours et passer aux actes.

Partager cet article
Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 16:05

C'est demain que Mr Fragonnard devrait faire connaître ses propositions pour le réglement arbitral chargé d'assurer la transition entre la précédente convention médicale (échue début 2010) et la future convention (négocié en fin d'année).

Dans le cadre du mouvement des médecins généralistes auquel il participe, le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) avance ses propositions pour ce réglement.

Etant donné le caractère transitoire de cet réglement et la crise aigue que traverse la Médecine Générale, le SNJMG, qui rassemble des internes de médecine Générale, des remplaçants et des jeunes installés ou salariés, propose une réglement simple avec quelques mesures immédiates au profit de la Médecine Générale.

Ainsi, le SNJMG est favorable à la prorogation de la convention précédente agrémentée des mesures suivantes :
- disparition des pénalités financieres pour les patients consultant en Médecine Générale (quel que soit le médecin)
- accès dès Mai 2010 à la nomenclature des médecins spécialistes pour tout médecin détenteur d'un Diplome d'Etudes Spécialisées (DES) de Médecine Générale et pour tout médecin reconnu spécialiste de Médecine Générale par le Conseil de l'Ordre
- indemnité de 15 CS par jour pour tout médecin (quelque soit sa spécialité) participant à une FMC indemnisée par l'Assurance Maladie
- alignement du tarif de la lettre V (visites) sur la lettre CS
 
C'est au vu de ses propositions que le SNJMG jugera le reglement arbitral retenu.

Partager cet article
Repost0

Presentation

  • : Le blog du Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG)
  • : Toute la communication externe du SNJMG (communiqués de presse, lettre d'information...) en mode interactif !
  • Contact

JEUNES-MG



L'agora Internet des jeunes médecins généralistes : Internes, FFI, praticiens contractuels, attachés ou assistants hospitaliers, chefs de clinique, remplaçants, collaborateurs, jeunes installés en "libéral" ou salariés...

Recherche

FACEBOOK

TOP BLOGS

Wikio - Top des blogs - Santé et bien être