Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 13:31
Hier, le Dr Legmann a dévoilé les nouvelles propositions du Conseil de l'Ordre concernant la démographie médicale.
Alors que la moitié des internes de médecine générale est en situation de burn out, le Conseil de l’Ordre propose de prolonger le calvaire des études médicales en obligeant un jeune médecin, à la sortie de ses études, à exercer cinq ans dans la région où il a été formé. Les lieux d'exercice seraient déterminés à l'intérieur de chaque région sous la conduite des ARS (agences régionales de santé) et "en liaison étroite avec le conseil régional de l'Ordre". 

 

La faisabilité d'une telle mesure est difficile à concevoir, puisqu'elle remet en cause le caractère national du diplôme de Docteur d'Etat en Médecine. 

 

Mais au-delà de l'incompatibilité de cette proposition avec notre droit républicain et le droit communautaire, cette mesure constitue une discrimination envers les jeunes générations de médecins. Le Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG) rappelle que les  "jeunes" médecins sont globalement âgés de 28 à 37 ans, les femmes représentent plus de 65 %, et pour l'écrasante majorité, ils vivent en couple et ont déjà constitué des familles...  

 

Le SNJMG, syndicat indépendant rassemblant internes, remplaçants et jeunes installés ou salariés en Médecine Générale, est sensible aux problèmes d'accès aux soins dans notre pays. Ces problèmes s'aggravent alors que d'après les études de la DREES, le nombre de médecins n'a pas cessé d'augmenter, que la répartition des médecins sur le territoire s'est améliorée ses 10 dernières années et que les médecins généralistes constituent l'une des professions les mieux réparties en France.

 

La proposition discriminatoire du Conseil de l’Ordre révèle une étonnante méconnaissance de la réalité du terrain et une absence totale de vision stratégique pour notre système de santé. Surtout, elle ne résoudra pas les problèmes d'accès soins (qui sont liés d'une part à la désorganisation et à la dispersion des moyens de médecine ambulatoire, et d’autre part à des causes financières : franchises médicales, dépassements d'honoraires...). 

 

Le SNJMG s'interroge sur le couplage de cette prise de position avec l'avis du Conseil de l’Ordre autorisant les médecins à se faire payer 3 à 4 fois le tarif conventionnel de Sécurité Sociale : Les médecins exerçant des dépassements d'honoraires sont donc autorisés à continuer de quadrupler le "tarif Sécu" quand les jeunes médecins généralistes se doivent d'être corvéables et à la disposition des ARS et du Conseil de l'Ordre.

 

Si l'Ordre voulait opposer les spécialistes et les généralistes d'une part, les jeunes médecins et leurs prédécesseurs d'autre part, il a très bien réussi sa manoeuvre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Postmaster - dans Communiqués de Presse
commenter cet article

commentaires

Presentation

  • : Le blog du Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG)
  • Le blog du Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG)
  • : Toute la communication externe du SNJMG (communiqués de presse, lettre d'information...) en mode interactif !
  • Contact

JEUNES-MG



L'agora Internet des jeunes médecins généralistes : Internes, FFI, praticiens contractuels, attachés ou assistants hospitaliers, chefs de clinique, remplaçants, collaborateurs, jeunes installés en "libéral" ou salariés...

Recherche

FACEBOOK

TOP BLOGS

Wikio - Top des blogs - Santé et bien être